Akon City Sénégal

Akon City : la construction de la ville futuriste n’a toujours pas commencé

Un an après la pose de la première pierre de la smart city du rappeur Akon, le chantier n’a pas du tout évolué. Le peuple sénégalais commence à désespérer face à des promesses restées sans suite.

Akon City au point mort

Apparemment, à Akon City, les ambitions sont grandes mais les réalisations ne suivent pas. C’est du moins le constat qui a été fait jusque-là. Dans la ville intelligente high-tech promue par Akon, les gratte-ciel à couper le souffle ont cédé la place à une végétation sauvage non moins imposante.

Pourtant, à l’heure actuelle, le projet devrait déjà avoir bien avancé dans le village de Mbodiene au Sénégal. En effet, selon la feuille de route du projet, les travaux auraient dû commencer dès le premier trimestre 2021.

Par ailleurs, selon le calendrier initial, la livraison d’un hôpital, d’une école, d’un centre commercial, de logements, d’un poste de police, d’un site de traitement de déchets et d’une centrale solaire est prévue pour 2023, et celle de l’ensemble de l’Akon City pour 2030.

À l’approche de l’année 2022, l’apparente stagnation des activités ne promet pas un avenir radieux quant à l’atteinte de ces objectifs. Cela contribue entre autres à semer le doute au sein de la population sénégalaise.

« Ils ont posé la première pierre avec beaucoup de discours et de promesses.  […] Par rapport à tout ce qui a été annoncé, je ne pense pas que nous ayons encore vu grand-chose.  […]  Ce qui est partagé dans le village en ce moment, c’est un début de déception », a déclaré une source locale au média Agence France-Presse (AFP).

En réalité, le projet Akon City est très attendu par les jeunes de Mbodiene et du Sénégal en général, car il est censé permettre la création d’emplois au sein de la communauté.

Un simple retard peut-être ?

Paul Martin, l’un des dirigeants de la société américaine KE International, chargée de la construction d’Akon City, a déclaré que les travaux débuteraient en octobre, une fois achevée la construction du Mwale Medical and Technology City, une ville similaire basée au Kenya.

« Les 12 premiers mois ont été consacrés à la planification, aux approbations, aux achats et au recrutement de sous-traitants », aurait précisé Martin dans un e-mail transmis à l’AFP, en faisant référence à Akon City.

Cette déclaration, bien que légère, nous autorise à espérer des résultats concrets très prochainement. Nécessité fait loi, car ce projet, s’il se matérialise, devrait être un véritable pilier de développement pour le continent africain.

Articles connexes

One thought on “Akon City : la construction de la ville futuriste n’a toujours pas commencé

Laisser un commentaire