Nigeria : la startup blockchain Afriex lève 10 millions de dollars en série A

Afriex Nigeria

Afriex, une fintech nigériane de transfert d’argent utilisant la blockchain, a bouclé un tour de financement en série A de 10 millions de dollars pour développer sa plateforme.

Des millions de dollars pour réinventer la finance en Afrique

Afriex dispose d’un système de transfert d’argent qui utilise la blockchain pour permettre des transferts instantanés et sans frais. Fondée en 2019 par Tope Alabi (ex-employé de Consensys) et John Obirije, Afriex est aujourd’hui valorisée à 60 millions de dollars.

La startup s’est lancée en ciblant les Nigérians qui ont des difficultés à accéder aux services financiers traditionnels. Aujourd’hui, la plateforme est utilisée en Ouganda, au Kenya et au Ghana.

Ainsi, Afriex traite plus de 5 millions de dollars de transferts mensuels. De plus, sa base de clients a augmenté de 500% au cours des six derniers mois, la moitié de ses utilisateurs actifs utilisant la plateforme plus d’une fois par semaine.

Le récent financement a été mené conjointement par Sequoia Capital China et DragonFly Capital, avec la participation de Goldentree, Stellar Foundation et Exceptional Capital.

Haseeb Qureshi, associé directeur de DragonFly Capital, a salué le travail de la jeune entreprise par ces mots :

 « L’une des grandes forces de l’entreprise est de pouvoir s’étendre sur tout le corridor entre les États-Unis et l’Afrique, où beaucoup d’autres ont essayé de réussir sans y parvenir», a rapporté Forbes.

Cette levée de fonds intervient environ un an après que la startup ait clôturé un premier tour de table de 1,3 million de dollars en mai 2021.

👉 À lire aussi : Fufu Sapiens va lancer des collections d’art NFT au Ghana

Afriex ne manque pas d’ambition

Bien qu’Afriex se concentre actuellement sur le développement de son offre de transfert d’argent, ses dirigeants nourrissent de grands rêves pour la plateforme.

Tout d’abord, ils espèrent introduire un stablecoin sur le marché. Dans cette optique, un partenariat avec Visa a été signé pour offrir aux utilisateurs des cartes de crédit et de débit au cours de cette année.

De plus, Afriex devrait pouvoir, à moyen ou long terme, fournir aux Africains un moyen de stocker leur argent à l’abri des fluctuations et des influences extérieures.

 «Parce que nous construisons ce réseau d’institutions financières connectées, nous avons construit des passerelles pour les banques nigérianes locales et des passerelles pour les exchanges de devises locales. […] Nous construisons ce maillage web3 d’institutions financières qui pourrait presque devenir quelque chose comme la prochaine Visa» a confié Tope Alabi à Forbes.

👉 Lisez également : Nigéria : la SiBAN prie les autorités de cesser de « diaboliser » les cryptos

Selon une étude de CB Insights, les fintechs africaines ont reçu plus de 1,4 milliard de dollars d’investissements en 2021, soit une augmentation de près de 7 fois par rapport à 2020. Par ailleurs, un récent rapport de Research and Markets montre que l’adoption massive de la technologie blockchain dans les fintechs est un phénomène inévitable. En effet, le marché mondial de la FinTech Blockchain est estimé à 36,04 milliards de dollars d’ici 2028, contre 1,35 milliard de dollars en 2021. Le dynamisme de ce segment s’explique principalement par la nécessité croissante de solutions de paiement transfrontalier plus rapides et moins coûteuses.

By Junie Maffock

One thought on “Nigeria : la startup blockchain Afriex lève 10 millions de dollars en série A

Laisser un commentaire