Arnaques

Afrique du Sud : des escrocs invitent au paiement des impôts en cryptomonnaie

Afrique du Sud : des escrocs invitent au paiement des impôts en cryptomonnaie

En Afrique du Sud, la Banque centrale met en garde les contribuables contre des emails abusifs les invitant à s'acquitter de leurs taxes envoyant des cryptomonnaie à une adresse de frauduleuse. Dans le même temps, le régulateur annonce la réglementation du secteur des actifs numériques dans un avenir très proche. Une nouvelle arnaque aux cryptomonnaies Le Service des recettes d'Afrique du Sud (SARS) a reçu des informations selon lesquelles des escrocs suggèrent aux citoyens de régler les impôts en cryptomonnaies. L'arnaque prend la forme d'une opération de phishing, avec des communications prétendument émises par le SARS, invitant les contribuables à…
Lire plus
Cryptomonnaies : comment éviter les arnaques ?

Cryptomonnaies : comment éviter les arnaques ?

Partout dans le monde, les cryptomonnaies suscitent un intérêt de plus en plus marqué. Leur nature volatile leur permet d'atteindre des cours exponentiels, ce qui peut permettre à certains investisseurs de faire fortune. Ainsi, les crypto-actifs sont de plus en plus popularisées par des acteurs peu sérieux comme un moyen de gagner beaucoup d'argent très rapidement et avec facilité. Mais détrompez-vous ! Dans les faits, si vous souhaitez investir aujourd'hui dans les cryptomonnaies, vous risquez fort d'être victime d'une escroquerie. Selon le dernier rapport de Chainalysis sur la criminalité dans le secteur des cryptomonnaies, les revenus générés par les escroqueries…
Lire plus
Zimbabwe : une arnaque au Bitcoin à 5 M$ fait de nombreuses victimes

Zimbabwe : une arnaque au Bitcoin à 5 M$ fait de nombreuses victimes

Au Zimbabwe, des investisseurs infortunés ont perdu près de 5 millions de dollars après avoir investi dans un système pyramidal associé au Bitcoin (BTC). CryptoShares, un système de Ponzi qui sévit au Zimbabwe Un média local rapporte que Martin Mhlanga, fondateur de la société d'investissements CryptoShares, s'est enfui avec 5 millions de dollars de fonds provenant d'investisseurs zimbabwéens. Les épargnants auraient payé chacun 30 dollars pour adhérer au système, suivi d'acompte de 300 dollars. Les victimes croyaient investir dans du Bitcoin et ont été séduites par des promesses de rendement leur garantissant de doubler leur investissement initial. « Au début, je…
Lire plus