crypto

Afrique du Sud : des escrocs invitent au paiement des impôts en cryptomonnaie

Afrique du Sud : des escrocs invitent au paiement des impôts en cryptomonnaie

En Afrique du Sud, la Banque centrale met en garde les contribuables contre des emails abusifs les invitant à s'acquitter de leurs taxes envoyant des cryptomonnaie à une adresse de frauduleuse. Dans le même temps, le régulateur annonce la réglementation du secteur des actifs numériques dans un avenir très proche. Une nouvelle arnaque aux cryptomonnaies Le Service des recettes d'Afrique du Sud (SARS) a reçu des informations selon lesquelles des escrocs suggèrent aux citoyens de régler les impôts en cryptomonnaies. L'arnaque prend la forme d'une opération de phishing, avec des communications prétendument émises par le SARS, invitant les contribuables à…
Lire plus
Cryptomonnaies : comment éviter les arnaques ?

Cryptomonnaies : comment éviter les arnaques ?

Partout dans le monde, les cryptomonnaies suscitent un intérêt de plus en plus marqué. Leur nature volatile leur permet d'atteindre des cours exponentiels, ce qui peut permettre à certains investisseurs de faire fortune. Ainsi, les crypto-actifs sont de plus en plus popularisées par des acteurs peu sérieux comme un moyen de gagner beaucoup d'argent très rapidement et avec facilité. Mais détrompez-vous ! Dans les faits, si vous souhaitez investir aujourd'hui dans les cryptomonnaies, vous risquez fort d'être victime d'une escroquerie. Selon le dernier rapport de Chainalysis sur la criminalité dans le secteur des cryptomonnaies, les revenus générés par les escroqueries…
Lire plus
La COBAC interdit les cryptomonnaies en zone CEMAC. Quid de la RCA ?

La COBAC interdit les cryptomonnaies en zone CEMAC. Quid de la RCA ?

La Commission bancaire d'Afrique centrale (COBAC) a interdit l'utilisation des cryptomonnaies dans les six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Cette mesure, selon le régulateur, a pour but d'assurer la stabilité financière dans la sous-région. Pendant ce temps, la RCA, qui vient de reconnaître le Bitcoin comme monnaie légale, applique la politique de l'autruche. La COBAC s'insurge contre les cryptomonnaies Le 6 mai dernier, la COBAC, qui supervise le secteur bancaire en Afrique Centrale, a organisé une session extraordinaire pour évaluer l'impact des cryptomonnaies sur le système financier dans l'ensemble du bloc économique. À…
Lire plus
La SEC du Nigeria réglemente enfin le secteur des cryptomonnaies

La SEC du Nigeria réglemente enfin le secteur des cryptomonnaies

La Securities and Exchange Commission (SEC) du Nigeria, l'autorité de régulation des marchés financiers du pays, a publié une nouvelle réglementation régissant l'émission, l'échange et la garde des cryptomonnaies. Le Nigeria se décide à encadrer les cryptomonnaies La SEC nigériane a mis en ligne une nouvelle circulaire intitulée « Nouvelles règles sur l'émission, les plateformes d'offre et la conservation des actifs numériques », dans le but de préciser la définition des crypto-actifs dans le pays. La nouvelle réglementation place les cryptomonnaies dans la catégorie des valeurs mobilières soumises à la surveillance de la SEC. En effet, selon le régulateur, un…
Lire plus
Adanian Labs et LBank lancent un programme d’accélération crypto au Kenya

Adanian Labs et LBank lancent un programme d’accélération crypto au Kenya

Adanian Labs, un incubateur de projets basé au Kenya s'est associé à LBank, une plateforme d'échange de cryptomonnaies, pour assurer l'éducation et la mutualisation des ressources autour de la blockchain et des crypto-actifs en Afrique. Adanian Labs s'associe à LBank Le 5 mai dernier, Adanian Labs a annoncé une collaboration avec LBank visant à nourrir les perspectives de développement de la blockchain en Afrique. Dans le cadre de ce partenariat, les deux entreprises vont créer un programme d'incubation pour soutenir le développement de startups axées sur la crypto et la blockchain. Par conséquent, il est prévu de former de nombreux…
Lire plus
L’Ouganda interdit aux opérateurs mobile money de faciliter les achats de cryptos

L’Ouganda interdit aux opérateurs mobile money de faciliter les achats de cryptos

La Banque d'Ouganda (BoU) rappelle aux prestataires de services de paiement, et plus particulièrement aux opérateurs de mobile money, qu'ils ne sont pas autorisés à faciliter les transactions en cryptomonnaies. Les opérateurs mobile money dans le collimateur de la Banque d'Ouganda Dans une circulaire publiée le 29 avril, la banque centrale de l'Ouganda s'est dite préoccupée par plusieurs articles et publicités diffusés dans les médias et rassurant le public quant à la possibilité de convertir leurs cryptomonnaies en mobile money et vice-versa. « Nous sommes également conscients qu'une telle conversion ne peut se faire sans la participation des fournisseurs de services…
Lire plus
La Centrafrique adopte une loi pro-crypto. Faut-il vraiment s’en réjouir ?

La Centrafrique adopte une loi pro-crypto. Faut-il vraiment s’en réjouir ?

En République centrafricaine (RCA), le parlement a adopté un projet de loi réglementant l'utilisation des cryptomonnaies sur l'ensemble du territoire national. Cette disposition fait de la Centrafrique le premier pays d'Afrique à légaliser les crypto-actifs. Si cette nouvelle peut sembler réjouissante pour les amateurs de cryptos, ses tenants et aboutissants jettent le discrédit sur l'ensemble du processus. Le but de cette législation est-il réellement de permettre aux populations de profiter des avantages offerts par cette technologie, comme l'affirment les décideurs politiques du pays ? Ou est-elle destinée à couvrir les activités d'un opérateur économique prétendument véreux ? Pour les plus…
Lire plus